Cliquez sur l'image pour agrandir l'article

JUIN 2017

MARS 2014

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

JUILLET 2013

MAI 2013

Interview réalisé par Anne-Laure Salvatico
Déborah Roquebrune - Félicien Juttner - Anne-Laure Salvatico

L'association "Du coeur sur les planches" a déroulé le tapis rouge à Félicien Juttner. Le comédien Révélation Masculine pour Hernani au Palmarès du Théâtre 2013, a rencontré les élèves de Déborah Roquebrune. Près de deux heures d'entretien pour évoquer ses débuts au théâtre, sa formation au Conservatoire national supérieur d'art dramatique et son entrée dans la plus grande institution théâtrale française. Morceaux choisis.



Ses débuts

" Depuis l'âge de 2 ans, la seule chose qui m'amuse, c'est de jouer. Je passais mes dimanches à faire de la musique et c'est quand même là que ça a démarré cette affaire ! J'ai été magicien aussi. Tout ça, c'était déjà acteur en fait. Au lycée, pour un examen de gymnastique, j'avais même fait des mixages au son, mon numéro durait 25 minutes et 50 personnes étaient venus me voir ! En fait, je faisais très sérieusement les choses pas sérieuses et le théâtre, c'est pareil. Jouer c'est pas sérieux par définition !"


Sa formation au Conservatoire 

"Pour le concours d'entrée, j'ai travaillé avec quelqu'un qui m'a très bien préparé. Il m'a conseillé Richard II de Shakespeare et c'est la scène qui a mis tout le monde d'accord ! J'ai travaillé 30 fois plus que ceux qui se disaient travailleurs. Pour une scène de 3 minutes, j'ai bossé un acte entier et ça a payé. Au 2 tour, le jury ne nous a pas coupés à la fin de la scène, on est donc allé jusqu'au bout de l'acte. Là, le concours était plié !"


La Comédie Française

"Ma dernière intervenante au Conservatoire est maintenant l'administrateur de la Comédie Française. Elle a été nommée un mois après m'avoir eu comme élève. Très vite elle m'a demandé de venir travailler à la Comédie Française. Je venais régulièrement pour faire des remplacements et en 2010, j'ai signé un CDI"


Son prix de révélation masculine pour "Hernani"

"Je n'accorde pas beaucoup d'importance au prix dans la vie. Je pense que c'est la meilleure manière de devenir esclave de soi-même. Après, je boude pas mon plaisir, c'est toujours agréable de recevoir une récompense. C'est quand même le spectacle que j'ai le plus défendu car c'est Victor Hugo et que je suis un fan absolu. Des rôles comme ça on n'en joue pas tout les quatre matins !"


L'après

"Mon rêve c'est de réaliser. J'aime beaucoup ce qui est absurde mais qui pour moi a un sens. Ce qui me plait c'est de chercher dans un détail ce qui est impressionant."

Anne-Laure Salvatico